22/02/2021 – La diffusion en ligne de ce cours a été financée à 50% par la Fondation Madeleine, abritée à la Fondation Dauphine.

photo_essentiel-min.jpg

Un nouveau cours a été lancé par l’Université Paris Dauphine-PSL sur « les Enjeux écologiques du XXIème siècle » à destination de tous les étudiants de première année de licence, quelle que soit la formation à laquelle ils se destinent. Avec le soutien de la direction de LSO, ce cours a été conçu par une équipe pluridisciplinaire composé d’Eric Agrikoliansky (politologue), d’Ivar Ekeland (mathématicien), de Valérie Guillard (gestionnaire), de Dominique Méda (sociologue) et de Stéphanie Monjon (économiste), avec l’aide d’Aicha Ben Dhia (doctorante et investisseuse du fonds 2050) et Emilie Delaherche (ingénieure pour l’enseignement numérique). Son ambition est de permettre aux étudiants de comprendre les mécanismes physiques, biologiques, énergétiques et sociaux qui déterminent les changements climatiques. Il aborde le phénomène physique du changement climatique, l’érosion galopante de la biodiversité, la façon dont les connaissances sont produites sur ces deux risques écologiques majeurs, mais également leurs origines socio-économiques en parcourant l’histoire des idées, leurs liens avec la croissance, ou encore l’émergence et l’emballement de la société de consommation. Il sera prolongé en deuxième année dans le cadre du cours des Grands Enjeux Contemporains. Il a été porté cette année par Dominique Méda, Stéphanie Monjon et Miquel Oliu-Barton, avec une équipe de doctorants et d’étudiants et a recueilli des réactions enthousiastes.

Une partie de ces cours a été publiée sous licence Creative Commons (voir le pdf). A ce sujet Ivar Ekeland déclare : « Le monde change très vite et il faut préparer les étudiants aux défis des prochaines décennies. C’est pourquoi nous avons créé ce cours. Il n’y a pas de raison qu’il soit limité aux étudiants de l’Université Paris Dauphine – PSL : nous l’avons donc rendu disponible en open source ou « Creative Commons ».  Cette initiative est unique dans l’enseignement supérieur et dans le monde entier». Aicha Ben Dhia ajoute : « Ce cours est motivé par l’idée qu’on ne comprend vraiment un problème qu’en croisant les angles de vue ; que ces enjeux doivent être accessibles à tous, scientifique ou non, économiste ou pas, plutôt que de subir un flux d’information angoissant et désorganisé ; que comprendre, c’est déjà agir. »

C’est en partie grâce à la Fondation Madeleine, abritée à la Fondation Dauphine depuis 2019, que la mise en ligne de ce projet a pu se développer. La dotation initiale de 750 000€ de la Fondation Madeleine permet en effet de consacrer chaque année des budgets déterminants à la réalisation de projets liés à l’écologie, la préservation de la biodiversité, l’entrepreneuriat en lien avec l’environnement… Les étudiants, futurs entrepreneurs et dirigeants, pourront ainsi intégrer les enjeux de la transition écologique dans leur formation et mesurer l’impact environnemental de leurs décisions.