Étudiante en M1 Comptabilité Contrôle Audit, Maria bénéficie d’un logement à la résidence Dauphine Arena de la Fondation depuis juin 2017.

Où vivais-tu avant d’intégrer la résidence de la Fondation ?

J’habitais dans un foyer de jeunes filles. Le loyer était plutôt bas, mais le logement était petit, pas très pratique et loin du campus de la Défense, où j’étudie. En fait, j’ai eu du mal à trouver un logement en arrivant à Paris, étant originaire de Vannes et mineure au début de mes études. Et puis, avoir des garants, ce n’est pas donné à tout le monde !

Qu’est-ce que le logement offert par la Fondation a changé dans ta vie ?

Je suis maintenant tout près de mon lieu de formation, puisque la résidence se trouve à Nanterre. Je vis à 10 minutes de marche de l’Université ! Le loyer est aussi nettement inférieur à ce que j’avais auparavant et aujourd’hui je peux m’assumer financièrement avec mon salaire d’alternante. Et, surtout, mon nouveau logement est de bien meilleure qualité. La résidence est moderne, propre et adaptée aux besoins des étudiants. C’est très agréable et pratique. Nous avons par exemple des machines à laver au sous-sol et une salle de loisirs au rez-de-chaussée.

Peux-tu résumer en trois mots ce que ce logement t’apporte au quotidien ?

Proximité, confort de vie et économie !

Que t’évoque la problématique du logement étudiant ?

Aujourd’hui, je crois que l’éducation est mise en danger par l’augmentation du coût de la vie, particulièrement à Paris pour les personnes qui viennent de province. La question du logement peut être un obstacle pour les jeunes de milieux modestes qui souhaitent étudier dans une université prestigieuse comme Paris-Dauphine. Je remercie les donateurs de la Fondation, dont la générosité a un impact concret sur mon quotidien et qui donnent l’opportunité à des étudiants travailleurs de réaliser leurs études dans les meilleures conditions.

Pour permettre à tous les jeunes comme Maria d’étudier dans les meilleures conditions, faites-un don.